PASGOF-SNOIE Congo : Les activités de 2022 planifiées, cap sur le forum sur la gouvernance

COMPTOIR JURIDIQUE JUNIOR > News > actualite > PASGOF-SNOIE Congo : Les activités de 2022 planifiées, cap sur le forum sur la gouvernance

PASGOF-SNOIE Congo : Les activités de 2022 planifiées, cap sur le forum sur la gouvernance

  • Posted by: cjjcongo
  • Category: actualite

Les organisations impliquées dans la mise œuvre du Projet d’Appui à la Société Civile pour l’amélioration de la Gouvernance forestière en République du Congo à travers le Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (PASGOF SNOIE Congo) à savoir : CIDT, FODER, FERN, CJJ, FGDH, OCDH, ODDHC, CIRECK, CABS, EJID se sont réunies du 1er au 4 février 2022 dans la salle de conférence Nelson MONDELA de l’hôtel MIKHAEL, à Brazzaville. C’était pour une réunion de planification des activités de l’année 2022 de ce projet. Le projet PASGOF-SNOIE Congo est cofinancé par l’Union Européenne dans le cadre du 11ème Fonds Européen de Développement (FED) et le Bureau Britannique des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement (FCDO) dans le cadre de son programme Gouvernance Forestière, Marchés et Climat (FGMC).

Cette réunion de planification a tenu compte des résultats réalisés par le projet PASGOF-SNOIE en 2021. Elle a été facilitée conjointement par le CIDT, le CJJ assurant la Coordination nationale, FODER et FERN avec la collaboration du CAGDF.

Les objectifs de la réunion étaient d’évaluer le niveau de mise en œuvre des activités de 2021 ; d’évaluer et clarifier les rôles et responsabilités au sein du consortium ; de faire le point de l’état financier du projet ; de réfléchir sur la visibilité des actions et le plan de communication pour 2022 ; d’échanger sur les perspectives de l’appui organisationnel aux partenaires à la suite du diagnostic ; de tirer les leçons de la mise en œuvre de l’action en 2021 ; de planifier les activités de 2022 et les budgets du projet.

Les travaux se sont déroulés sous la forme des communications, échanges en groupes et débats en plénière.

En termes des résultats, il a été retenu que : les capacités techniques et organisationnelles des Organisations de la Société Civile (OSC) membres de la PGDF sont renforcées pour une surveillance efficace du secteur forestier, de la gouvernance forestière et du changement d’affectation des terres ; un cadre normalisé d’Observation Indépendante (mandatée et non-mandatée) est développé, mis en œuvre et permet de générer des données de qualité sur le secteur forestier, la gouvernance forestière et les changements d’affectation des terres ; le suivi des pratiques des acteurs du secteur forestier et changement d’affectation des terres forestières sont renforcés ; les OSC locales et nationales sont renforcées et mènent des actions de plaidoyer stratégiques alimentées par les résultats de l’Observation indépendante (OI) et des recherches.

Des résultats du diagnostic organisationnel des ONG nationales membres du consortium PASGOF SNOIE-Congo et de la Plateforme Gestion Durable des Forêts (PGDF), il en ressort des recommandations ci-après : Organisation d’une session de formation autour de la communication interne ; Organisation d’une session de formation sur le genre et l’intégration du genre dans les projets/gestion forestière/Plaidoyer ; Amélioration des échanges entre les OSC jouant les mêmes rôles ; Renforcement du leadership et du vivre ensemble ; Organisation d’une session de formation aux membres du consortium et de la PGDF sur les mécanismes de financement alternatifs des OSC.

De l’analyse SWOT des forces et faiblesses des membres du consortium ; les participants ont identifié les faiblesses et menaces. Ils ont proposé pour chacune des menaces identifiées des actions correctives ou des moyens de gestion.

Les participants avaient aussi à réfléchir sur « Comment améliorer la communication, visibilité du projet et son impact ». Ainsi, ils ont planché sur la « Stratégie de plaidoyer de la PGDF ». Ce thème animé par la représentante de FERN aura présenté de fond en comble le plaidoyer (de l’arbre à problème en passant par l’arbre à solution pour aboutir aux étapes du plaidoyer).

Un cas pratique dans ce thème ; C’est l’expérience de FODER sur le plaidoyer. Cette expérience a été présentée par le Senior Project Officer de FODER qui a rappelé que le plaidoyer de FODER en matière d’OI se fait à travers la Coordination de l’OIE.

Cette réunion a permis aux participants de se pencher sur la programmation des activités notamment la priorisation des évènements à venir. Ainsi, il a été prévu d’organiser en mai 2022 un Forum sur la gouvernance forestière. Les participants ont prévu d’harmoniser l’agenda de la tenue de ce Forum avec les autres événements nationaux et internationaux afin d’éviter les chevauchements. Ils sont parvenus à dresser un tableau de priorisation des événements à venir.

Au sujet de l’audit interne, les résultats de cet audit réalisé en 2021 pour chaque processus du SNOIE Congo ont été présentés à cette réunion. Il en ressort que des faiblesses ont été constatées auprès des processus audités.

Des plans d’action 2022 ; les membres du consortium PASGOF SNOIE Congo ont présenté, tour à tour, leurs plans d’action sur la planification des activités à réaliser en 2022. Ensuite, ils ont été invités à signer la lettre d’engagement, à appliquer et respecter les procédures du SNOIE Congo, puis à la retourner au CIDT, au plus tard à la fin février 2022.

Cette réunion a été ouverte par M. Lilian BARROS, Coordonnateur national, qui a souhaité la chaleureuse bienvenue à tous les participants.  « En dépit de nos divergences, de nos problèmes de leadership nous devons nous surpasser pour privilégier l’intérêt collectif, car l’échec ne sera pas individuel mais collectif. Que chacun dans sa sphère de compétence puisse exceller pour l’intérêt général, car nous en sommes capables puisque nous travaillons tous ensemble depuis des années et sommes redevables devant nos bénéficiaires » a déclaré le Coordonnateur national en interpellant les membres du consortium.

Puis le tour est revenu à M. Aurelian MBZIBAIN, Coordonnateur du projet PASGOF SNOIE-Congo, de prononcer son mot d’usage. Il a relevé non seulement l’importante motivation et l’esprit d’équipe qui ont caractérisé les membres du consortium PASGOF SNOIE-Congo dans la phase d’élaboration de ce projet mais également le fait que chaque membre du consortium ait laissé s’installer une sorte d’individualisme. Pour éviter de tomber dans le pessimisme, et pour s’éloigner de tout spectre d’échec, il a appelé chaque membre du consortium à davantage de responsabilité et d’abnégation.

Notons qu’une minute de silence a été observée à l’ouverture des travaux, en mémoire des tous ceux qui ont perdu la vie pendant la pandémie du COVID-19 et autres évènements.

Source : Rapport de l’atelier de planification 2022 du projet PASGOF – SNOIE Congo ; par : Justin Ducker MAMBIKI.

Author: cjjcongo

Leave a Reply