Formation des ONG membres du Consortium PASGOF SNOIE CONGO à Ouesso sur les techniques d’observation indépendante externe (OIE).

COMPTOIR JURIDIQUE JUNIOR > News > activites > Formation des ONG membres du Consortium PASGOF SNOIE CONGO à Ouesso sur les techniques d’observation indépendante externe (OIE).
Posted by: cjjcongo August 3, 2021 No Comments

Vingt-huit (28) représentants des ONG congolaises membres du consortium d’Organisations de la Société Civile (OSC) partenaires du Projet d’Appui à la Société civile pour l’amélioration de la Gouvernance Forestière en République du Congo à travers le Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (PASGOF SNOIE-CONGO) ont bénéficié, du 09 au 13 juillet 2021 à Ouesso dans le département de la Sangha, d’une formation sur les techniques d’observation indépendante externe (OIE) des forêts avec l’appui de Forêts et Développement Rural (FODER), une ONG Camerounaise qui accompagne la société civile congolaise au développement du SNOIE et la supervision de CIDT/Université de Wolverhampton.

Il s’agit des représentants des ONG CIRECK, ACNL, FGDH, OCDH, ODDHC, CABS, EJID et CJJ. Le Projet PASGOF SNOIE-CONGO est financé par l’UNION EUROPEENNE et FCDO. Cette formation s’est déroulée dans le respect des règles barrières exigées pour lutter contre la pandémie de COVID 19.

L’objectif visé par la formation était de renforcer les capacités des représentants des OSC du consortium PASGOF SNOIE-CONGO à comprendre et mettre en œuvre les processus et les procédures du SNOIE-CONGO en vue de documenter de manière fiable les cas d’illégalités dans le secteur forestier au Congo.

Facilité par Laurence WETE et Joël MOUPEN de FODER, les sujets de la formation ont porté sur la Maitrise des principes de management de la qualité selon la norme ISO 9001-2015 ainsi que le fonctionnement, la compréhension et l’application convenable des processus et outils du SNOIE, l’appropriation de la méthodologie OI de qualité et comment mener des analyses logique, objectives et pertinentes sur les illégalités forestières, la prise en main du logiciel SIG et l’application des notions de la cartographie, les outils de planification d’une mission d’OIE et d’évaluation des risques sous-jacents, la maitrise des techniques de documentation et de dénonciation efficaces des illégalités forestières, comment saisir le mécanisme et les enjeux de l’évaluation des rapports d’OIE par le Comité Technique et Etique (CTE).

La partie théorique de la formation a été complétée par la formation test pratique de terrain dans le site d’exploitation de la société Industrie Forestière de Ouesso (IFO) située à NGOMBE, qui a réservé un accueil chaleureux aux apprenants, montrant ainsi la collaboration entre la société civile et le secteur privé dans la gestion des forêts. Le test pratique de terrain a permis à cinq groupes constitués de 5 à 6 personnes de collecter les informations sur le respect des clauses sociales auprès des membres des communautés riveraines, les conditions de travail, les activités d’exploitation forestière et les obligations externes de la société notamment le Fonds de Développement Local (FDL) et les responsables de la société en charge du suivi de ces thématiques.

Les ONG membres du SNOIE-Congo, pendant l’évaluation, ont donné leur avis qui montre que la formation s’est bien déroulée mais que le programme n’a pas développé le module sur la communication et le lobbying, ainsi que la nécessité de poursuivre le coaching pour la prise en main du logiciel SIG et de la cartographie,

Les ONG ont proposé qu’il y a poursuite des échanges d’expérience entre elles pour que celles qui ont plus de maitrise des acquis de la formation renforce les autres.

Author: cjjcongo

Leave a Reply