1. Projet : Implication des communautés locales et populations autochtones dans le processus REDD+ en République du Congo : Cas du projet REDD+ Pikounda-Nord de la société CIB-OLAM. Financé par Global Greengrant Fund (GGF). 2015

Posted by: cjjcongo January 26, 2021 No Comments

Résumé du projet : Pour promouvoir une implication efficace  des communautés locales et des populations autochtones dans le processus REDD, le Fonds de partenariat pour le carbone forestier (FCPF) et le Programme ONU-REDD, ont mis en place certaines directives qui  définissent les politiques appropriées à adopter, établissent les principes d’un engagement efficace et fournissent des conseils pratiques concernant la planification et la tenue de consultations efficaces pour une prise en charge multiforme de toutes les parties prenantes dans le processus REDD.

La République du Congo a été sélectionnée par le Fonds de Partenariat pour le Carbonne forestier de la Banque Mondiale, pour la mise en oeuvre du programme REDD. Le lancement officiel de ce processus a été réalisé en janvier 2010 au cours d’un atelier qui a permis de sensibiliser les acteurs du secteur public, du secteur privé et de la société civile sur la question.

Le présent document présente le rapport d’étude fait par le Centre des droits de l’homme et de développement (CDHD) sur l’implication des populations autochtones et des communautés locales  dans le processus REDD en République du Congo.

Les résultats des enquêtes et entretiens réalisés directement par le CDHD à base d’un guide d’entretiens sous-forme des questions-réponses et échanges participatifs auprès des parties prenantes au projet  REDD Pikounda-Nord de CIB/OLAM, notamment,  les responsables de la société CIB/OLAM, le représentant de l’Etat, les populations autochtones et les représentants des communautés locales ont permis de documenter cette étude.  Ces différentes personnalités ont été rencontrées à Pokola, Molanda et  Pikounda dans le département de la Sangha.

 Cette étude est l’expression de la volonté du CDHD d’obtenir des informations fiables sur la mise en place du processus REDD+ en République du Congo, d’apporter une contribution au processus d’implication des communautés locales et Populations Autochtones et d’évaluer le respect des lignes directrices de la Banque Mondiale ;  le respect des normes internationales en matière des sauvegardes sociales et environnementales  dans le processus REDD en République du Congo en général et au projet REDD Pikounda-Nord en particulier et enfin de formuler les recommandations pour une implication effective des CLPA dans le processus REDD+ et l’exploitation du carbone de l’UFE Pikounda Nord dans notre pays.

Author: cjjcongo

Leave a Reply